fbpx

Interview d’Aurélien, Ingénieur Outillage Slush et Moussage

Chaque semaine, nous allons à la rencontre de nos collaborateurs.

Aurélien, Ingénieur Outillage Slush et Moussage nous explique son métier.

Si tu devais définir le secteur de l’automobile  tel que tu le perçois en quelques mots ?

L’automobile est un secteur rapide, toujours en mouvement. C’est aussi un secteur exigeant mais très innovant.

Pourrais-tu nous expliquer ton métier en utilisant le moins de termes techniques possible ?

Je suis Ingénieur Outillage Slush et Moussage chez un équipementier automobile.  Mon métier consiste à être le garant de l’outillage de la planche de bord. J’apporte mon soutien technique de la conception du produit jusqu’à sa mise en production série.  En moyenne, je suis affecté à 3 projets d’outillage.


J’ai pour missions :
– D’apporter mon analyse technique sur la planche de bord à produire.
– De rédiger le cahier des charges de l’outillage. Il regroupe la liste de mes demandes et exigences pour sa fabrication. Envoyé aux différents fournisseurs, ce cahier des charges me permettra après négociation de passer commande.
– D’effectuer le suivi de la fabrication de l’outillage en 3D. Une fois validé, je donne mon accord pour le lancement de sa fabrication.  
– De réaliser le suivi d’avancement de la création de l’outillage. Je suis amené à effectuer des déplacements réguliers chez le fournisseur afin de valider les premières pièces.
Après validation chez le fournisseur, l’outillage est transféré dans notre usine pour sa fabrication. Je veille au respect de la qualité, des délais, etc.
– D’effectuer les modifications nécessaires sur l’outillage jusqu’au démarrage en série de la planche de bord.

Quelle est ta journée type et qu’est-ce qui te motive au quotidien ?

Je n’ai pas de journée type mais plutôt une semaine type. Ma première journée est consacrée au déplacement chez le fournisseur en Espagne, en Allemagne, etc . Le reste de la semaine, je suis chez le fournisseur où je contrôle l’outillage et j’effectue des reporting. Enfin, j’essaye d’apporter des améliorations sur le process pour créer une planche de bord qui correspondra à nos besoin. L’expérience et la compréhension du process sont indispensables pour ce métier.

Ce qui me motive ce sont les déplacements et le fait de ne jamais faire la même chose. Je suis toujours en mouvement, je n’ai pas de routine. J’apprécie également la technologie de ces projets.

Pourrais-tu nous citer une phrase que vous employez régulièrement et qui est difficile à comprendre ? 

« J’ai checker mes sealing time et mon degazing time tout est ok, je vais regarder mon ratio isocyanate et polyol de la mousseuse et je te fais un retour ASAP. »

Est-ce que tu connaissais le monde du conseil ? Quelle image en avais-tu ? et qu’est-ce que le conseil t’apporte aujourd’hui ?

Je connaissais le monde du conseil mais j’en avais une image négative. J’associais le conseil à une « boite aux lettres » où le collaborateur est uniquement un numéro ou même à un « élevage » où il y a beaucoup d’employés mais ils ne font pas partie d’une société.
Le conseil m’a permis d’avoir un emploi en CDI à ma sortie d’école d’ingénieurs et prochainement, une embauche chez le client.

Quels avantages vois-tu à faire partie de DAVRICOURT ?

La réactivité de l’équipe support, la taille humaine et familiale de DAVRICOURT. Nous avons aussi l’avantage d’avoir des managers dédiés. Nous sommes soudés et chaque personne de l’équipe support nous connait.

 

<< Retrouvez l’Interview d’Adeline, Acheteuse Projets

Partager
Interview d’Aurélien, Ingénieur Outillage Slush et Moussage