fbpx

Interview d’Amine, Mascara pack & brush designer

Chaque semaine, nous allons à la rencontre de nos collaborateurs.

Amine, Mascara pack & brush designer nous explique son métier.

 

amine-designer

Si tu devais définir le secteur de la cosmétique tel que tu le perçois en quelques mots ?

Le maquillage participe à l’identité culturelle d’un pays ou d’une femme. C’est pourquoi, en fonction du pays pour lequel est destiné le mascara, les besoins ne sont pas les mêmes.
C’est un secteur très innovant. Nous cherchons toujours quelque chose de nouveau à créer. L’équipe se nomme même le « Pack innovation ». Nous oublions tout ce qui est dans nos tiroirs pour créer des choses nouvelles au quotidien.
C’est un domaine à la pointe de la technologie puisque nous repoussons toujours les limites et effectuons beaucoup de recherches pour trouver les matières ou méthodes de fabrication. Nous poussons l’industrie un peu plus loin au quotidien en challengeant nos fournisseurs pour répondre à nos besoins.

Pourrais-tu nous expliquer ton métier en utilisant le moins de termes techniques possible ?

Je suis Mascara Pack & Bruch designer chez un acteur du cosmétique. Je collabore au quotidien avec trois Ingénieurs packaging en recherche constante d’idées. Ils viennent me voir pour exprimer leurs souhaits.

1ère étape : Conception du produit : Je commence une conception basique sous SolidWorks et nous réfléchissons à un concept de fabrication. Voulons-nous que la brosse apporte du volume, de la longueur ou de la courbure ? Lorsque le besoin est défini, je détaille ma conception et le fournisseur effectue une maquette que j’observe au microscope pour vérifier le moindre détail.

2ème étape : Création du pack Mascara : Si la maquette est validée, je la monte sur un pack mascara. J’apporte ce pack aux chimistes qui préparent une solution de mascara.

3ème étape : Test et validation : Nous testons le tout, nous nous maquillons pour vérifier le résultat sur les cils, le temps de séchage, si le volume de la brosse n’est pas trop important etc. Nous testons chacun de notre côté puis nous faisons un bilan.

4ème étape : Lancement Marketing : Si le bilan est positif, nous faisons appel au marketing. Nous appelons les marques du groupe afin de savoir lesquelles seraient intéressées.

Je travaille également sur des packs complets où dans ce cas, les clients ont une idée précise. Nous créons quelques modèles par injection pour tester leur fonctionnement. Enfin, nous les présentons à la marque pour son industrialisation.

Quelle est ta journée type et qu’est-ce qui te motive au quotidien ?

Une idée jaillie autour d’un café avec mes collègues et une heure après, je suis en train de dessiner et de mettre le projet en place. Je présente mon dessin à mes collègues, nous vérifions la modélisation. Nous faisons une maquette et nous continuons sur toutes les étapes citées avant.

Ce qui me motive avant tout c’est le travail en équipe et le fait d’être toujours challengé. J’essaye de toujours trouver comment réaliser les idées de mon équipe. Nous n’avons pas de contrainte de délais ce qui nous permet d’être très créatifs ! Mon travail est comme un jeu, je pousse toujours plus loin pour trouver des nouvelles technologies. Je ne rentre pas dans une case, je n’ai pas de routine donc je ne m’ennuie jamais !

Pourrais-tu nous citer une phrase que vous employez régulièrement et qui est difficile à comprendre ? 

Il faut crimper la brosse en Hytrel et conditionner le pack avec la 29C.

Est-ce que tu connaissais le monde du conseil ? Quelle image en avais-tu ? et qu’est-ce que le conseil t’apporte aujourd’hui ?

Je n’avais jamais été consultant mais j’avais une image très négative du conseil. Auparavant, j’ai pu recruter des personnes et je n’aimais pas l’état d’esprit de certaines sociétés de conseil. Je n’appréciais pas les conditions dans lesquelles les prestataires travaillaient et la philosophie de travail peu respectueuse des sociétés de conseil. J’avais l’impression que les consultants étaient abandonnés alors que chez DAVRICOURT, on ne se sent jamais seul.
Aujourd’hui, j’apprécie le fait de pouvoir changer de mission. S’il y a des problèmes dans le groupe dans lequel je travaille, je ne suis pas touché. J’y suis seulement pour faire mon travail et j’ai beaucoup plus de liberté. En effet, je ne suis pas noyé par les procédures comme mes collègues, je suis libre d’utiliser toutes les méthodes que je veux pour travailler

Quels avantages vois-tu à faire partie de DAVRICOURT ?

Aujourd’hui, je travaille de façon zen. L’administration de DAVRICOURT gère tout et est très réactive. Je suis concentré sur mon travail et je n’ai rien d’autre à gérer.
Chez DAVRICOURT, nous ne sommes pas seuls. La structure est avec nous et nous en faisons réellement parti.
J’aime aussi l’idée des DAVRICONF où tous les collaborateurs peuvent présenter leur métier. Nous pouvons en apprendre tellement sur tous les métiers. Je trouve génial de pouvoir avoir accès à tant d’informations et d’avoir une telle ouverture. Nous échangeons régulièrement sur le réseau social avec nos collègues et j’apprécie beaucoup ce point.

Retrouvez l’Interview d’Angela, Global Quality Leader Core Team

Partager
Interview d’Amine, Mascara pack & brush designer