fbpx

COVID-19 : Des projets « Made in France » ambitieux !

11 mars 2021 / 01 - News de DAVRICOURT

COVID-19 : des projets « Made in France » ambitieux !

Plusieurs sous-traitants français, comme Delpharm, Recipharm et Fareva, et quelques producteurs historiques comme GSK et Sanofi sont dans la course pour la production de vaccins contre la Covid-19 sur le territoire. Moderna va produire le premier vaccin au mois de mars, suivra le vaccin BioNTech en avril, puis le CureVac en mai et enfin Sanofi devrait démarrer sa production dès juin.
L’objectif est de 20 millions de français vaccinés à la mi-mai.

Afin de surmonter la crise la plus importante de l’histoire moderne, le Gouvernement a décidé d’investir en masse dans un plan de relance nommé « France Relance ». Dans les mois qui viennent, 100 milliards d’euros vont être ainsi injectés dans l’économie. La feuille de route est claire : la refondation économique, sociale et écologique du pays.

Le Gouvernement a dévoilé 34 nouveaux projets lauréats lors de l’appel à projets « Résilience » présent dans le volet industrie du plan « France relance ».

 

Zoom sur quelques lauréats

DELPHARM, 2 projets ont été retenus.

– Le site de Saint-Remy-sur-Avre (Eure-et-Loir) va accroitre ses capacités de répartition et remplissage aseptique du vaccin contre la Covid-19 développé par BioNTech en modifiant la ligne existante et en construisant une nouvelle zone afin augmenter les capacités du site.

– Le 2ème projet est destiné à renforcer la production de tests antigéniques de diagnostic Covid-19, qui passera par la création, à Lyon, d’une nouvelle unité de production industrielle.

RECIPHARM a démarré la production du vaccin Moderna sur son site de Monts (Indre-et-Loire).

Le projet concerne l’extension des capacités de production par l’acquisition de deux nouvelles lignes de production stériles : l’une des lignes permettra de fabriquer des seringues préremplies et l’autre sera une nouvelle ligne de remplissage et de conditionnement de flacons.

FAREVA est aussi lauréat de 2 projets

– Le premier va permettre d’augmenter les capacités de production de son site de La Vallée à Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire), grâce à l’ajout de technologies différenciantes pour produire un principe hautement actif utilisé dans un médicament innovant contre le cancer de la prostate, l’endométriose et les fibromes de l’utérus.

– Le second projet concerne son site de Val-de-Reuil (Normandie) où le groupe prévoit la création d’une nouvelle ligne de production qui fabriquera de 18 à 20 millions de médicaments injectables et viendra soutenir la production d’injectables efficaces dans le traitement du Covid-19, comme les corticostéroïdes.

SEQENS fait de son côté état de 5 projets :

– Sur son site d’Aramon (Gard), la société prévoit d’investir dans un nouvel atelier de production de principes actifs high potent, dédié en priorité à la production d’antiviraux et d’anticancéreux en utilisant des technologies innovantes de confinement.

– Les 4 autres projets menées par SEQENS visent à sécuriser et relocaliser sur le territoire français des intermédiaires de synthèse et des principes actifs de douze médicaments qui ont connu de fortes tensions pendant la crise sanitaire.

Ces projets vont se répartir entre 4 sites du groupe :

  • Augmentation de la capacité de R&D du Seqens’Lab de Porcheville (Yvelines),
  • Innovation de procédé dans la chimie des micro-réacteurs et la flow chemistry, en pilote à Porcheville (Yvelines)
  • Phase d’industrialisation à Couterne (Normandie)
  • Modernisation et l’augmentation de capacités, à Bourgoin-Jallieu (Isère) et Limay (Yvelines).

NOVAPEX, filiale du groupe SEQENS, va construire une nouvelle unité d’alcool isépropylique (IPA), à haute performance. Il s’agit là d’un des principaux solvants utilisés dans la production d’intermédiaires et de principes actifs pharmaceutiques. Il est aussi utilisé dans la production de gels hydroalcoolique.

Le Laboratoire AGUETTANT lance trois projets d’infrastructure industrielle afin d’accroître les capacités de production de ses sites, grâce à la construction de nouvelles lignes de production à Lyon Gerland, et à Champagne (Ardèche) et l’agrandissement d’un bâtiment logistique à Saint-Fons (Rhône).  AGUETTANT prévoit également d’étendre son offre, en développant de nouvelles molécules et sept nouveaux médicaments.

 

« Ces 34 projets représentent un potentiel de plus de 1 100 créations d’emplois et permettront de conforter près de 3 000 emplois »  

DAVRICOURT se mobilise afin d’accompagner l’ensemble des acteurs lauréats de « France Relance » sur leurs différents projets.

 

Krystelle Morvan, Responsable BU Healthcare 

Partager
COVID-19 : Des projets « Made in France » ambitieux !