fbpx

À la rencontre de Davis, Ingénieur système climatisation

À LA RENCONTRE DE DAVIS, INGÉNIEUR SYSTèME CLIMATISATION

La semaine dernière, nous sommes partis (depuis la maison évidemment !) à la rencontre de Davis, Ingénieur Système Climatisation dans le secteur ferroviaire. Il nous partage aujourd’hui son quotidien d’Ingénieur au télétravail et papa de deux enfants. 

« Je reste persuadé que nous devons repenser notre mode de consommation. Les gens vont peut-être se rendre compte que nous pouvons consommer autrement, en tout cas, je l’espère. Et c’est la voie vers laquelle, j’espère, l’industrie ira. »

 

À LA RENCONTRE DE DAVIS, INGÉNIEUR SYSTEME CLIMATISATION

DÉCOUVREZ LE QUOTIDIEN DE DAVIS

1 – PEUX-TU NOUS RACONTER TON PARCOURS ?

J’ai été diplômé en 2010 de l’école d’Ingénieurs Polytech’Lille en conception mécanique. A la suite de ce diplôme, j’ai effectué une thèse de doctorat en mécanique sur l’influence de la plaquette de frein sur les performances et le bruit à l’École Doctorale des Sciences pour l’Ingénieur – Université de Lille Nord-de-France en 2014.

J’ai par la suite travaillé pendant 3 ans au sein de la DRD de PSA Peugeot-Citroën en tant que pilote métier freinage où j’ai été en charge de la fonction freinage des véhicules DS en Chine.

J’ai été sollicité par DAVRICOURT en 2017 et j’ai eu l’occasion, grâce à DAVRICOURT, de changer de domaine pour découvrir les systèmes d’embrayage. Quelques mois après cette première mission, nous décidons avec ma femme de retourner vivre dans le Nord. DAVRICOURT me suit complètement dans mon projet professionnel, Emmanuel Posner, mon manager commence les recherches. J’avais le choix de postuler en autonomie mais j’ai préféré continuer avec DAVRICOURT, qui m’a accompagné sans jamais mettre de frein. Je remercie Emmanuel Posner pour sa gentillesse, sa franchise et son professionnalisme.

2 – EN QUOI CONSISTE TON MÉTIER ?

Mes fonctions de l’époque étaient complètement différentes, aujourd’hui je suis Ingénieur Système Climatisation dans le secteur ferroviaire. Mon métier consiste à répondre au cahier des charges des clients et pré-designer un système de ventilation. Si le projet est validé par le client, je suis alors en charge du développement du projet, de la conception à la livraison ainsi que sur la partie Service Après-Vente.

3 – QU’EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS TON MÉTIER ?

Ce qui me plaît dans mon métier, c’est qu’à l’origine j’ai un profil mécanique mais j’ai toujours souhaité me diversifier, faire des choses que je ne maîtrisais pas. Aujourd’hui je fais aussi bien de l’électronique que de la mécanique ou du fonctionnel logiciel. J’ai toujours voulu avoir un panel technique assez large. Cette fonction me permet désormais de le faire.

4 – QUELLES SONT LES DIFFICULTÉS QUE TU AS PU RENCONTRER DANS TON MÉTIER ?

Justement ce n’est pas forcément une difficulté car je l’ai souhaité mais je ne comprends pas toujours les problématiques au premier abord. L’incompréhension me pousse alors à aller me renseigner, à essayer de comprendre et c’est très motivant.

5 – COMMENT ARRIVES-TU À EXERCER TON MÉTIER EN CETTE PÉRIODE DE PANDÉMIE ?

La première semaine du confinement a été un peu compliquée parce qu’il a fallu que je m’adapte à la situation entre ma compagne qui continue de travailler, mon travail et mes enfants. Je devais donc concilier travail et vie de papa à temps plein. Heureusement, avec quelques idées (et un jardin !), on peut facilement les occuper loin des écrans.

Par la suite, ma compagne est passée à mi-temps et je suis aujourd’hui moi-même à mi-temps. Je travaille trois jours par semaine, ce qui nous permet plus facilement de nous organiser avec nos enfants.

Par rapport à mon métier, cela a été relativement simple. Tout ce qui concerne la gestion documentaire, les meetings, l’assistance, cela se fait très bien en télétravail. Par ailleurs, j’aime bien aller directement sur les équipements et essayer de comprendre ce qui se passe en physique, donc ça peut être un frein parfois. Malgré tout, on trouve toujours des moyens détournés pour y arriver.

6 – QUELS SONT TES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS À ÊTRE EN TÉLÉTRAVAIL ?

Dans cette situation particulière avec mes enfants à la maison, je ne suis pas à 100% dans ce que je fais et j’ai dû réadapter mon planning. En journée, j’essaie de faire les réunions et, le soir, je complète ce que je n’ai pas pu faire dans la journée.

Par contre, il y a quand même du positif. Alors oui, nous sommes enfermés mais nous pouvons tout de même joindre l’utile à l’agréable ! J’ai la chance de profiter de mes enfants en bas âge (3 ans et presque 2 ans pour la deuxième) et cela n’a pas de prix de les voir grandir au plus près.

7 – QUELS SONT LES AVANTAGES DE CE CONFINEMENT ? ACTIVITÉS COMMENCÉES, DÉCOUVERTES, PASSIONS, ETC.

Pour ma part, j’avais déjà commencé à fabriquer un début de borne arcade (ancienne machine de jeu vidéo dans les bars), j’ai pu donc continuer et finir mon projet. Ma femme s’est mise à la couture. On bricole, on jardine. Certes, être enfermé ce n’est pas facile tous les jours, mais on essaie de retirer du positif dans tout ça.

8 – SI TU AVAIS UNE CHOSE À CHANGER OU À CONSERVER À LA SORTIE DE CETTE CRISE ? (PERSO, PRO OU EN GÉNÉRAL)

Justement, prendre plus le temps, se réapproprier le temps, ne pas se dire que tout est « timer » dans un emploi du temps. Nous pouvons prendre le temps de faire les choses.

9 – QUELLE EST LA PREMIÈRE CHOSE QUE TU VAS FAIRE À LA FIN DU CONFINEMENT ?

Faire un peu de sport, une balade à vélo… même si c’est reprendre le travail, étant donné que je vais au travail à vélo.

10 – QUELS SONT LES AVANTAGES À TRAVAILLER DANS UNE SOCIÉTÉ DE CONSEIL ET RECRUTEMENT ?

Ce qui me plaît avant tout dans une société de conseil, c’est d’avoir un peu ce côté expert. Auparavant, j’avais travaillé au sein d’une autre société de prestations mais je n’ai pas apprécié cette expérience. J’avais cette impression qu’il fallait placer pour placer et mettre en avant la masse salariale. DAVRICOURT a aujourd’hui changé mon opinion à ce sujet, puisque j’ai le ressenti qu’il cerne un profil qui ira bien pour la mission, le côté humain avant tout.

11 – QUELS SONT LES DÉFIS POUR LES INGÉNIEURS AU XXIÈME SIÈCLE ?

Je reste persuadé que nous devons repenser notre mode de consommation. Les gens vont peut-être se rendre compte que nous pouvons consommer autrement, en tout cas, je l’espère. Je ne suis pas convaincu à 100% mais j’ai envie d’y croire. Je vois en tout cas que la jeune génération va dans ce sens. Et c’est la voie vers laquelle, j’espère, l’industrie ira. Il est important que toutes ces industries se repensent. Je reste convaincu que ça ne tuera pas le business.

12 – SI TU AVAIS UNE PHRASE POUR LES PERSONNES EN PREMIÈRE LIGNE QUI LUTTENT CONTRE LE CORONAVIRUS ?

Force à vous ! C’est une situation inédite quand on se rend compte du peu de moyens et des miracles qu’ils font tous les jours. C’est incroyable. Je ne parle pas que des soignants, je parle de toutes les fonctions annexes qui travaillent pendant cette période avec beaucoup de courage.

 

bande_signature

 

LE MÉTIER De davis VOUS INTÉRESSE ?

Découvrez nos offres d’emploi

Partager
À la rencontre de Davis, Ingénieur système climatisation