fbpx

Interview de Samir, Acheteur Projets Outillage et Equipement

Chaque semaine, nous allons à la rencontre de nos collaborateurs. 

Samir, Acheteur Projets Outillage et Equipement nous fait découvrir son métier.

Si tu devais définir le secteur de l’automobile tel que tu le perçois en quelques mots ?

L’automobile est un secteur très exigeant mais très stimulant. Les industriels sont en avance en termes de process (technique & industrialisation, achats,  organisation…). C’est un secteur en perpétuelle évolution, à la pointe des nouvelles technologies notamment sur les véhicules du futur.  Aujourd’hui, grâce à l’exigence de diversification des acteurs du marché, nous sommes capables de travailler sur des systèmes de dépollution pour des bateaux et des engins de travaux publics, par exemple.

Pourrais-tu nous expliquer ton métier en utilisant le moins de termes techniques possible ?

Je suis Acheteur Projets Outillage et Equipement chez un équipementier automobile. Mon métier consiste à anticiper et à gérer les achats en mode projet sur le périmètre des outillages et équipements (en d’autres termes, les achats de lignes de production). Cela correspond au plus important poste  d’investissement de l’équipementier. Je suis donc amené à assurer, en coopération avec l’équipe projet, la livraison en temps et en heure des lignes de production automobile sur l’ensemble des usines en Europe et bien sûr dans des conditions d’achat optimales.

En résumé, je suis le garant du bon déroulement du process Achats et de son respect dans l’atteinte de nos objectifs Q.C.D (Qualité-Coûts-Délais) autrement dit, tant sur le plan Qualitatif que Financier.
Après la validation des spécifications techniques par nos experts,  j’interviens d’abord dans le cadre du sourcing des fournisseurs (demande de cotation, analyse des offres, négociation fournisseurs, présentation des résultats). Dans un second temps, je traite les demandes d’achats des prescripteurs internes  (saisie, envois et archivage des commandes, validation des délais et conditions de paiement). Ensuite, je m’assure du bon déroulement de la production chez nos fournisseurs et donc du respect des délais annoncés jusqu’à la pré-réception puis la livraison finale. J’interviens également dans le process de facturation, c’est-à-dire que j’ai en responsabilité les éventuels litiges qui peuvent intervenir ainsi que leur résolution. Enfin, je participe à tous les évènements liés à l’amélioration continue des process achats.

Quelle est ta journée type et qu’est-ce qui te motive au quotidien ?

Je commence ma journée en consultant mes mails reçus durant la nuit car nos fournisseurs sont répartis sur tous les continents. Je participe à toutes les réunions de suivi de projets. Le manque d’assiduité à ces réunions hebdomadaires entraîne des défaillances et un impact majeur la performance. Cela peut aussi impacter mes objectifs si je ne suis pas en mesure de fournir les délivrables . Par ailleurs, je prépare également des présentations de mes actions réalisées pour mon top management et j’analyse les offres reçues en préparant des tableaux comparatifs de mes sourcings. La saisie et l’envoi des commandes à nos fournisseurs est également une activité quotidienne de l’acheteur.

Ce qui me motive est l’environnement dans lequel je me trouve. Je travaille dans un open-space où travaillent près de 350 ingénieurs. Le fait de travailler dans une organisation matricielle est stimulant car les équipes projets sont pluridisciplinaires et pluriculturelles. Il faut être capable de s’adapter aux personnalités et aux diverses origines. C’est un environnement complexe qui nous pousse à performer. La routine n’existe pas et c’est génial !

Pourrais-tu nous citer une phrase que vous employez régulièrement et qui est difficile à comprendre ?

Toutes les RFQ sont réalisées, nous devons anticiper et préparer les sourcing committee pour awarder le meilleur fournisseur au plus vite afin de respecter les deadlines client car le PM nous relance sur la fermeture des Workpackages Hélios et il y a un risque de voir le dossier escalader.

Est-ce que tu connaissais le monde du conseil ? Quelle image en avais-tu ? et qu’est-ce que le conseil t’apporte aujourd’hui ? 

Je connaissais déjà le monde du conseil en sortie de Master. J’en avais une très mauvaise image, je dois l’avouer ! Un manque de professionnalisme avéré. Beaucoup de sociétés de conseil font déplacer les candidats uniquement pour remplir leur base de données.

Le monde du conseil et DAVRICOURT plus précisément m’a permis d’intégrer et performer au sein d’une structure complexe.

Quels avantages vois-tu à faire partie de DAVRICOURT ?

Dès mon arrivée sur le site client, DAVRICOURT a rapidement pris en charge la partie logistique. Chez DAVRICOURT il y a un véritable suivi. La société n’attend pas que nous soumettions une demande, elle l’anticipe. Le relationnel y est vraiment différent des autres agences qui m’ont approchées. Il y a un esprit DAVRICOURT, un esprit qu’on ne trouve pas ailleurs. L’état d’esprit est visible dans l’open-space grâce à une excellente cohésion et aux événements mensuels. C’est vraiment très enrichissant, tant sur le plan professionnel que personnel.

<< Retrouvez l’interview de Marie, Stagiaire Ingénieur Développement Produit

Partager
Interview de Samir, Acheteur Projets Outillage et Equipement